1ere Tournée Africaine d’Emmanuel Macron réélu: Coopération saine ou agenda Françafricain?

Please follow and like us:

Le président français est attendu lundi au Cameroun, point de départ d’une nouvelle tournée africaine, qui doit aussi le mener au Bénin et en Guinée-Bissau.

Ce déplacement en Afrique, le premier depuis la réélection du président français Emmanuel Macron en avril

, aura notamment pour thèmes la crise alimentaire provoquée par la guerre en Ukraine, les enjeux de production agricole et les questions sécuritaires, selon la présidence. Il s’agit de « marquer la continuité et la constance de l’engagement du président de la République dans la démarche de renouvellement de la relation avec le continent africain », commente l’Élysée. Ce sera la première fois qu’Emmanuel Macron se rend dans ces trois pays.

Ces derniers mois, l’Afrique a semblé céder le pas à d’autres priorités tant nationales qu’européennes, pour les autorités françaises, alors que la guerre en Ukraine occupe le devant de la scène. Puis, le président français avait annoncé la semaine dernière sa volonté de « repenser d’ici l’automne l’ensemble [des dispositifs militaires de la France] sur le continent africain », alors que la force anti-djihadiste Barkhane est en train de boucler son départ du Mali. Disant vouloir des « dispositifs moins posés et moins exposés », le président Français avait jugé qu’il s’agissait d’une « nécessité stratégique ».

Une visite au Cameroun à fort enjeu

La première étape de ce déplacement sera le Cameroun, première économie d’Afrique centrale. Emmanuel Macron s’entretiendra mardi avec son homologue, le président Paul Biya, 89 ans dont 40 passés à la tête du pays et dont les apparitions en public sont devenues extrêmement rares ces dernières années. Au menu des discussions figureront les possibilités d’investissement français dans l’agriculture camerounaise, d’après l’Élysée. Les enjeux de lutte anti-djihadiste dans le nord du Cameroun seront également abordés.

Coopération France-Cameroun

La relation entre les deux pays remonte à la fin de la première guerre mondiale en 1918, avec la décision de la Société des nations (SDN), ancêtre de l’ONU, de confier le Cameroun à la France.

Les domaines de coopération bilatérale entre le Cameroun et la France sont multiples. Gouvernance, santé, éducation, infrastructures, développement rural, environnement, enseignement supérieur, recherche et culture entre autres. Au moment où l’Afrique en miniature s’apprête à accueillir le président de la République française Emmanuel Macron en visite officielle du 25 au 27 juillet 2022, ce sera l’occasion de passer en revue une relation de longue date. La dernière visite d’un président français dans le pays d’Afrique centrale remonte à près de sept ans après celle de François Hollande en 2015. En recul dans cet ancien précarré, la France est désormais concurrencée sur plusieurs terrains par de nouvelles puissances comme la Chine, l’Inde, la Turquie, Israël sur la sécurité et la défense, et la Russie. Yaoundé a signé, en avril, en plein conflit en Ukraine, un accord de coopération militaire avec la Russie. L’étape camerounaise de ce voyage de Macron est aussi très attendue par l’opinion camerounaise et les diasporas.

Des acteurs politiques opposés à la venue d’Emmanuel Macron

La prochaine visite du président français Emmanuel Macron au Cameroun  n’est pas toujours vue d’un bon œil. Des politiques ont entrepris de signifier au dirigeant hexagonal leur hostilité.  Serge Espoir Matomba, leader du parti d’opposition Peuple Uni pour la Rénovation Sociale (PURS) et  le collectif « Meki M’Afrika » constitué notamment d’ Henriette Ekwe, Djeukam Tchameni, Anicet Ekane viennent de publier des textes qui sonnent comme un réquisitoire contre la France. Dans sa « déclaration »  Serge Espoir Matomba  qui dit parler en son nom personnel et  celui de son parti, clame son opposition au voyage du président Macron dès le deuxième paragraphe de son texte.  «  Je suis fermement opposé à cette visite annoncée que je rejette catégoriquement, visite dans laquelle le Cameroun ne trouve aucun intérêt d’aucune sorte et qui s’apparente davantage à la recherche par M. Macron d’un positionnement géopolitique et économique au profit exclusif de la France en perte manifeste de vitesse », écrit le jeune homme politique.

La reconnaissance des crimes commis par la France au Cameroun pendant la colonisation et après l’indépendance, la restitution de tous les biens culturels « volés » par la France et ramenés sur son territoire  ainsi que la réparation des « crimes et préjudices économiques   graves causés au Cameroun pendant la  colonisation voire au-delà » constituent  les autres revendications du leader du PURS. Le contenu  de la déclaration collectif « Meki M’Afrika » est en grande partie similaire au sien.

Pour l’universitaire Franklin Nyamsi, il n’y a aucun doute, le président français Emmanuel Macron vient au Cameroun pour perpétuer le gré à gré. « Ce tribalisme populaire est ce pourquoi les gens ne veulent pas manifester. Parce qu’on élève à penser qu’ils ne doivent manifester que quand c’est quelqu’un de leur tribu qui est supposé prendre le pouvoir à la place de place Biya. Voilà comme le pays est bloqué.  Voilà comment Emmanuel Macron vient organiser la succession de gré à gré devant les camerounais ».

Emmanuel Macron ne rencontrera pas les leaders politique de l’opposition

RFI (Radio France Internationale) contredit les informations qui annonçaient une audience avec les principaux leaders d’opposition Maurice Kamto et Cabaral Libii entre autres. La «radio mondiale» fait savoir que le dirigeant francais rencontrera par contre une association féminine et participera à «une table ronde avec les jeunes Camerounais qui ont participé au sommet d’octobre à Montpellier».

RFI fait aussi savoir qu’il n’y aura «pas d’injonction médiatique». En outre, ajoute le média international  français,  «la ligne du président n’est en aucun cas de s’ériger en donneur de leçons ou de promouvoir un modèle. Ce que l’Elysée met en avant en revanche au Cameroun, c’est l’initiative internationale « femmes pou doper la production agricole et faire face à l’insécurité alimentaire », les interactions avec la jeunesse  aussi et une table ronde avec les jeunes Camerounais qui ont participé au sommet d’octobre à Montpellier », apprend-on.

 

Emmanuel Macron Conclura sa tournée africaine par l’Afrique de l’Ouest au travers du Benin et de la Guinée-Bissau

Mercredi, le président français se rendra au Bénin. Le nord du pays est confronté à une multiplication d’attaques meurtrières, alors que la menace djihadiste s’étend du Sahel aux pays du golfe de Guinée. Cotonou souhaite un appui français en matière de soutien aérien, de renseignement et d’équipements, selon l’Élysée.

Jeudi, Emmanuel Macron achèvera sa tournée en Guinée-Bissau, petit pays ouest-africain abonné aux crises politiques dont le président Umaro Sissoco Embalo s’apprête à prendre la tête de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Leave a Reply



WANT TO GET MORE NEWS LIKE THIS? THE BEST STORIES INBOX!

The latest News on China-Africa & the World in one Box ! Les dernières nouvelles sur la Chine-Afrique et le monde dans une seule boîte

Restez informé par Email:
Nous ne vous enverrons aucune publicité Notre Politique de confidentialité
November 27, 2022 3:14 am
close

Partageons & informons les autres

connectez-vous pour copier!